À propos

Vaguement Compétitifs est née en 2016 pour porter des projets de création puisant dans le réel via un travail d’investigation. Cette démarche artistique se traduit par plusieurs axes structurants :

– un intérêt pour des « sujets de société » concernant ou pouvant intéresser une partie importante de la population, en particulier les personnes fréquentant le moins les lieux de création artistique ;

– un positionnement artistique résolument décentré d’une discipline particulière et ouvert à la mobilisation d’un ou de plusieurs arts dans une logique « créateur et (r)assembleur artistique » ;

– des collaborations avec des professionnels du champ de la recherche scientifique et technique, mais aussi plus largement avec la société civile par la mise en œuvre de démarches d’enquête dans la constitution des matériaux de travail artistique : travail de terrain, entretiens, production et analyse de données…

– une approche en partie participative du travail de création et une attention forte portée à la médiation des productions artistiques et l’exploration de nombreuses actions de médiation ou d’actions culturelles innovantes.

Prémices de Vaguement Compétitifs :

Alors directeur de la Générale d’Imaginaire, Stéphane Gornikowski présente un premier solo, en 2013 à la Scène Nationale Culture Commune, Naissance du PDGpour une entreprise de réhabilitation du bassin minier, consacrée à l’avenir de ce territoire. Ce solo associe création vidéo, théâtre (d’objet), danse. Une partie du matériau utilisée est issue de l’extraction de données du site internet leboncoin.fr et de leur traitement cartographique en collaboration avec un jeune chercheur en informatique ;

– Un an plus tard, à l’invitation de l’Amicale de production et de la Scène Nationale le Phénix pour le Cabaret de curiosité #12, il se lance dans un second solo, Le Kunisme, essai de réhabilitation du cynisme ancien, à partir des récits de la vie de Diogène et de travaux de philosophes comme Peter Sloterdijk ; ce solo liait performance et vidéo.

– En 2016, il réalise une performance avec dessin en direct, Renaissance du socialisme, en duo avec le dessinateur Florent Grouazel (édité chez Actes-Sud) puis en trio avec Jeanne Menguy en 2017, à l’occasion du Festival Mon inouïe symphonie de Fructose, sur le futur du socialisme à partir de travaux de sciences humaines et sociales et d’une enquête sur des marchés du Dunkerquois.

Les créations en tournée :

La violence des riches spectacle tout public sur les inégalités sociales, est créé en 2017 à partir des travaux des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot et de chercheurs comme Thomas Piketty et les économistes contributeurs au rapport mondial sur les inégalités ;

– En 2018, le spectacle Pourquoi les riches poursuit le travail de sensibilisation aux inégalités (de parcours) avec une création destinée aux jeunes à partir de 10 ans. Ce spectacle est lauréat du réseau jeune public en Ile-de-France La vie devant soi pour son approche originale de la médiation auprès des adolescents.

En deux ans, ces deux spectacles soutenus par le Ministère de la Culture et la Région Haut-de-France ont été joués 112 fois en France et en Belgique (voir page spectacles de notre site).

Contact